Parité #HommeFemme : la grande hypocrisie ?

« À l’occasion de la journée des droits des femmes le 8 mars, il est important de rappeler que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes bénéficie aux salariés, aux entreprises et à la société tout entière. C’est un principe structurant de l’action gouvernementale. » C’est ainsi que le Gouvernement présente son action pour la parité #HommeFemme. Mais dans les faits, qu’en est-il ?

Créé en 2018, l’Index de l’égalité professionnelle avait été conçu pour mettre fin aux inégalités entre les femmes et les hommes dans le monde du travail : « Toutes les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier leur Index de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, chaque année au 1er mars.« 

Mais, alors que le Gouvernement impose aux entreprises de justifier de cette parité, qu’en est-il de nos institutions, administrations et ministères ?

A commencer par le Gouvernement …

Pointé du doigt pour « n’avoir pas montré l’exemple« , le Président de la République a constitué un Cabinet essentiellement masculin de 13 conseillers dont … 1 femme ! Et pour les autres services, sur 46 conseillers, seules 18 sont des femmes.

Quant au service du Premier ministre, il pose avec fierté le principe de la parité :

Les services du Premier ministre sont labellisés Diversité et Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes.« 

En pratique, le Cabinet Jean Castex est composé de 8 hommes pour 1 femme ! Et sur 53 conseillers, 21 seulement sont des femmes.

Et au Parlement ?

L’Assemblée nationale élue le 18 juin 2017 comprend 38,7 % de femmes, en forte hausse par rapport à 2012 où ce taux était de 26,9 %.

Et au Sénat, les femmes occupent désormais 31,6 % des sièges, contre 25 % lors des élections de 2014. Une augmentation due en partie aux obligations paritaires pour les listes de candidatures, même si les femmes sont rarement en tête de liste.

Mairies, conseils généraux et régionaux : la parité s’installe

Si les réformes électorales ont accru la présence des femmes dans les assemblées locales, un rapport publié jeudi 2 février 2017 par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes soulignent que ces dernières peinent à accéder aux fonctions exécutives : 

Dans la fonction publique

Représentant 20 % de l’emploi en France, la fonction publique se veut exemplaire en matière d’égalité professionnelle : dans les trois versants de la fonction publique, 62 % des agents sont des femmes. Mais des différences de situation sont constatées entre les femmes et les hommes, notamment dans leurs parcours professionnels, leur fonction ou encore leur rémunération.

Peut-être serait-il intéressant de soumettre nos institutions au même Index de l’égalité femmes-hommes afin de contrôler les écarts suivants :

  • de rémunération femmes-hommes,
  • de répartition des augmentations individuelles,
  • de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés),
  • Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
  • La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Relire notre dernier article : Égalité professionnelle : où en sommes-nous ? – LesAmbassadeursFR

Dernières publications de l’INSEE :

– Données sur les inégalités salariales entre femmes et hommes : Insee Première – Écarts de rémunération femmes-hommes : surtout l’effet du temps de travail et de l’emploi occupé
– Note de blog – L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ne se résume pas à la formule : « à travail égal, salaire égal »
– Insee Focus – Les cadres : de plus en plus de femmes
– Insee Focus – Les employés : des professions largement féminisées
– Données sur les différences sur le marché du travail entre femmes et hommes : Insee Focus – Femmes et hommes sur le marché du travail : des écarts moins marqués en début de vie active
– Données sur les responsabilités familiales selon l’emploi : Insee Première – Être parent : des cadres aux ouvrières, plus de conséquences sur l’emploi des femmes
– Données sur l’effet de l’ouverture de crèches sur la participation des femmes au marché du travail : Insee Analyses – Accroître l’offre de places en crèche : peu d’effet sur l’emploi, une baisse du recours aux autres modes de garde

Source : L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes | Portail de la Fonction publique | L’égalité entre les femmes et les hommes dans la fonction publique en infographies | Portail de la Fonction publique

Laisser un commentaire

nec et, mi, leo. eleifend diam odio ut ut Nullam venenatis,
Share This